Master Brand

Comment mettre votre chien à l’abri des vers ?

Partagez
Intro Text
Mieux vaut prévenir que guérir… particulièrement en matière de vers ! Afin d’éviter que votre chien ne contracte des vers, vous pouvez prendre un certain nombre de mesures, allant de la propreté de son environnement à l’administration régulière de traitements vermifuges.
Contenu
Image
chien avec son propriétaire dans un parc

La plupart des chiens attrapent des vers à un moment ou à un autre de leur existence. C’est tout à fait normal – et fort heureusement assez facile à traiter. De nombreuses mesures préventives vous permettent toutefois d’éviter l’étape même du traitement. Découvrez ici les meilleures méthodes de prévention et vérifiez si elles sont adaptées à votre chien. 

Les vers, c’est quoi ?

Les vers sont des parasites qui infestent votre animal et le rendent malade. Ils provoquent fatigue et inconfort et sont susceptibles de transmettre des maladies graves. Il existe plusieurs types de vers – le ténia, l’ascaris, l’ankylostome, le ver du poumon et le trichure. Lorsqu’il est contaminé, votre chien peut souffrir de diarrhées, de vomissements, d’irritations, d’anémie, ou présenter un retard de croissance. Certains de ces symptômes peuvent sensiblement empirer en l’absence de traitement.    

Heureusement, il existe différentes méthodes pour aider votre toutou à ne pas attraper de vers !

Comprimés vermifuges à large spectre

L’administration régulière d’un comprimé vermifuge constitue un traitement préventif efficace contre les parasites. Les comprimés à mâcher sont plus faciles à avaler pour les chiots et peuvent être administrés dès l’âge de 2 semaines. Ils combattent tous les types de vers intestinaux mais n’agissent pas contre le ver du poumon. Vous devez donc demander conseil à votre vétérinaire pour choisir un traitement vermifuge permettant de traiter efficacement les vers du poumon. Selon l’ESCCAP, il est recommandé de traiter les chiots tous les 15 jours pendant 8 semaines, puis tous les mois pendant 6 mois, et enfin tous les 3 mois pendant le reste de leur vie. Ces recommandations générales seront à adapter en fonction du mode de vie de l’animal, de ses sorties à l’extérieur, de ses contacts possibles avec les enfants. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Des traitements anti-puces localisés

Les traitements sous forme de pipettes à appliquer sur la peau préservent efficacement votre chien des infestations de puces et sont très simples d’emploi. Les puces étant souvent porteuses de vers intestinaux, il est préférable de choisir un traitement tel que celui-ci, qui tue les puces par contact, avant même qu’elles ne puissent mordre l’animal et lui transmettre de potentiels parasites digestifs. Pour appliquer le traitement, maintenez votre chien debout en position verticale, puis appuyez sur la pipette entre ses omoplates. 

Veillez au bien-être général de votre chien !

Parallèlement à l’administration d’un traitement vermifuge régulier, il est important de maintenir propre l’environnement de votre chien. La plupart des chiens contractent des vers en mangeant des œufs présents dans les selles d’autres animaux ou dans des sols contaminés. Par conséquent, plus votre chien est propre, et moins il risque d’ingérer des vers en faisant sa toilette. Vous devez aussi veiller à toujours ramasser et jeter les crottes de votre chien afin de réduire les risques d’infection. 

Le saviez-vous… ?

Le plus gros ver connu à ce jour est le placentonema gigantissima, un ver rond qui parasite le placenta des cachalots, et peut mesurer jusqu’à 9 mètres de long ! 

Partagez