Master Brand

Chatons et vermifuges : à partir de quel âge devez-vous commencer à traiter votre chaton ?

Partagez
Intro Text
Les chatons sont particulièrement sensibles aux vers et autres parasites. Mieux vaut donc traiter votre chaton le plus tôt possible ! Cet article vous apprendra quels types de vers il peut attraper et comment le tenir à l’abri.
Contenu
Image
chaton sur un canapé

Il se peut que votre nouveau petit chat n’ait pas encore passé beaucoup de temps dehors. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il n’entrera pas en contact avec des parasites ! Les chatons peuvent être contaminés par un certain nombre de parasites intestinaux, il est donc important de commencer le plus rapidement possible un traitement vermifuge.

La plupart des chatons infestés par des vers ne présentent aucun symptôme. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de vermifuger votre chaton, que vous soupçonniez ou non la présence de vers. En l’absence de traitement, les vers peuvent provoquer divers troubles physiques, tels qu’une perte de poids, des vomissements, des diarrhées et des irritations. 

Il existe deux principaux types de vers intestinaux susceptible de contaminer votre chaton : l’ascaris et le ténia. Les ascaris sont les parasites intestinaux les plus répandus. Ils peuvent être transmis par les selles d’un chat infesté, ou plus couramment par le lait de la mère. De par leur jeune âge et leur proximité avec leur mère, les chatons sont particulièrement exposés aux ascaris, puisqu’ils peuvent être contaminés dès la naissance. 

Long et plat, composé de segments, le ténia est un autre parasite digestif, qui est généralement transmis aux chats et chatons par les puces. Lorsqu’un chat ingère des puces contaminées en faisant sa toilette, les larves du ténia se fixent à son intestin grêle et se développent jusqu’à devenir un ver adulte.  

L’ankylostome et le ver du cœur sont quant à eux moins communs, mais leurs conséquences peuvent être beaucoup plus graves.  

Contrairement aux chiens, les chatons naissent rarement avec des larves de vers dans leur intestin. Aucun traitement vermifuge n’est nécessaire avant l’âge de 3 semaines. Une seconde vermifugation, avec un traitement fiable et efficace, doit être effectuée à l’âge de 5 semaines, puis une troisième à l’âge de 7 semaines.  Votre chaton doit ensuite être vermifugé une fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois. Au-delà de 6 mois, le rythme de vermifugation est généralement de 4 fois par an. Il peut cependant varier en fonction du mode de vie de votre chat. Demandez conseil à votre vétérinaire. 

Si votre chaton est encore trop jeune pour prendre des médicaments, vous devez être particulièrement vigilant et savoir déceler certains signes manifestes. Les petits segments du ténia se rompent et se disséminent dans l’intestin : si vous observez des petites particules semblables à des grains de riz dans les selles de votre chaton, c’est un symptôme évident de la présence d’un ténia. En cas de diarrhée, de sang dans les selles, de perte de poids et de ballonnements, vous devez consulter votre vétérinaire sans attendre.  

Sachant que ce sont les puces qui transmettent le ténia, il est essentiel de protéger votre chaton contre ces parasites nuisibles pour éviter tout risque d’infestation. Veillez donc à régulièrement lui administrer un traitement anti-puces afin de les tenir à distance ! 

Le saviez-vous… ?

Le ténia le plus long observé à ce jour mesurait 11,2 mètres de long ! Il a été extrait en 1991 du corps de Sally Mae Wallace, une habitante du Mississippi.  

Partagez