Master Brand

Apprenez à connaître les vers !

Partagez
Intro Text
Les vers font partie des parasites les plus courants chez le chat et le chien, et peuvent être à l’origine de nombreux problèmes de santé. Découvrez les espèces de vers les plus répandues, apprenez à identifier les symptômes d’une infestation et à prévenir ou traiter l’infestation chez votre chat ou votre chien.
Contenu
Image
enfant avec un chien dans l'herbe

Il existe de nombreux types de vers susceptibles de parasiter nos animaux de compagnie. En France, les espèces principales sont les ascaris, les vers plats, les ankylostomes, les trichures et les vers du poumon. Certains de ces parasites pouvant également infester les êtres humains, il est essentiel de vermifuger vos animaux de compagnie pour les préserver des vers. 

Ascaris

Les ascaris sont les parasites intestinaux les plus fréquents chez le chien comme chez le chat. Longs et blancs, ils ressemblent à des spaghettis et vivent dans l’intestin grêle. Les chiens et les chats infestés éliminent les œufs d’ascaris dans leurs selles, les dispersant ainsi sur le sol. Si ces œufs entrent en contact avec vos mains et que vous les ingérez accidentellement, des larves de parasites peuvent migrer dans votre organisme et causer des maladies. Lorsque ces larves migrent dans les yeux, certains cas très rares de cécité sont à signaler. 

Vers plats

Le ver plat ou cestode est un ver intestinal segmenté qui vit dans l’intestin grêle des animaux infestés. Les segments contenant les œufs se détachent de l’extrémité du ver et passent dans les selles de l’animal. On peut parfois les observer sous la forme de petits segments rampants dans ses excréments. Le ver plat le plus courant est le Ledipylidium, qui est transmis à l’animal lorsqu’il ingère des puces contaminées. 

Ankylostomes

Votre animal de compagnie peut être infesté par des ankylostomes s’il ingère des larves d’ankylostomes disséminées sur le sol. En France, ces parasites touchent souvent les chiens et moins fréquemment les chats. Ils se fixent sur la muqueuse intestinale et se nourrissent du sang de l’animal. Les animaux adultes peuvent ne pas présenter de symptômes, tandis que les sujets plus jeunes souffrent parfois de diarrhées sanglantes ou d’une tendance à l’anémie. Si un humain marche pieds nus sur un sol infesté de larves d’ankylostomes, celles-ci peuvent pénétrer sous la peau des pieds et provoquer d’intenses démangeaisons.  

Trichures

En France, les trichures peuvent infester les chiens. Pourvus d’une queue similaire à un fouet, ces parasites digestifs peuvent causer des dommages intestinaux, et provoquer des diarrhées sanglantes en cas d’infestation importante. Si le nombre de vers présents est faible, l’animal touché peut toutefois ne présenter aucun symptôme. 

Vers du poumon

Il existe différentes sortes de vers du poumon, dont une espèce en particulier (dont la maladie s’appelle l’angiostrongylose) qui touche les chiens et peut entraîner la mort de l’animal si elle n’est pas éliminée. Les chiens peuvent attraper ces vers en ingérant des escargots ou des limaces infestées, ou en étant simplement au contact de leur bave. Les symptômes sont variables, le chien pouvant présenter un seul ou plusieurs d’entre eux : toux, saignements anormaux, troubles neurologiques, léthargie, dépression, vomissements, diarrhée.  

Ver du cœur

Le ver du cœur ou dirofilariose cardiopulmonaire est transmis par les moustiques et est présent dans certaines régions du monde, dont le Sud de la France. Ce parasite peut être à l’origine d’une maladie grave. Il s’agit d’un ver rond, pouvant mesurer jusqu’à 30 cm de longueur, qui vit dans le cœur de l’animal et provoque des symptômes variables : toux, fatigue même sans efforts, défaillance cardiaque. Si vous emmenez votre chien à l’étranger ou si vous vivez dans une région concernée, parlez de ce parasite avec votre vétérinaire, car il existe un traitement préventif.   

Gérer le problème des vers

Il est souvent impossible de détecter la présence de vers, car votre animal peut ne présenter aucun symptôme manifeste – ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils ne sont pas nuisibles ! Certains vers pouvant aussi provoquer des maladies chez l’être humain, il est essentiel de prendre des mesures préventives sous forme d’un protocole de vermifugation simple et régulier, afin de préserver la santé de votre animal de compagnie et celle de votre famille face à ces différents parasites.  

Il est généralement recommandé de vermifuger les chiens au minimum une fois tous les 3 mois si le risque d'infestation de l'animal ou si son mode de vie le justifie. En cas de persistance des symptômes, consultez votre vétérinaire. La prévention des vers du poumon doit en revanche être mensuelle : une vermifugation trimestrielle est insuffisante pour lutter contre ce parasite, qui peut être fatal pour les chiens qui l’attrapent. Demandez à votre vétérinaire si des cas ont été rapportés dans votre région et renseignez-vous sur les programmes de prévention appropriés, tous les produits vermifuges ne permettant pas de prévenir ce parasite particulier.  

Le saviez-vous… ?

Même les animaux qui vivent en intérieur peuvent attraper des vers ! Une étude réalisée en 2006 a révélé que 15% du terreau utilisé pour les plantes contient des œufs d’ankylostomes ou d’ascaris.   

Tags
Partagez