Master Brand

Les chats peuvent-ils contracter le ver du poumon ?

Partagez
Intro Text
Le ver du poumon communément connu est le ver pulmonaire du chien (Angiostrongylus vasorum), un parasite qui peut être mortel pour les chiens. Les chats peuvent également être touché par un ver pulmonaire (Aelurostrongylus abstrusus). Voici ce que vous devez savoir sur le ver du poumon affectant les chats.
Contenu
Image
chat dans l’herbe avec une souris dans sa bouche

Une idée fausse très répandue veut que seuls les chiens puissent contracter le ver du poumon. Bien que les chats ne puissent pas contracter le ver pulmonaire du chien, Angiostrongylus vasorum (un parasite potentiellement fatal pour les chiens), ils peuvent être infectés par une espèce différente, appelée Aelurostrongylus abstrusus. Le ver du poumon chez les chats peut provoquer les mêmes symptômes que d’autres affections pulmonaires courantes, telles que le syndrome asthmatiforme félin, incluant la toux, une respiration sifflante et des difficultés respiratoires. Contrairement au ver pulmonaire du chien, cette affection est rarement mortelle, bien qu’elle puisse être plus grave chez les chatons et autres animaux présentant déjà une santé fragile au préalable.   

Qu’est-ce que le ver du poumon ?

Comme son nom l’indique, le ver du poumon est un parasite qui vit dans les poumons et les petites voies respiratoires des chats contaminés. Les vers adultes pondent des œufs, qui à éclosion produisent des larves qui s’enfouissent dans les tissus pulmonaires. Comme on peut aisément l’imaginer, cela cause des troubles pulmonaires avec d’autres symptômes associés, par exemple une toux persistante.   

Comment les chats peuvent-ils contracter le ver du poumon  ?

Le ver pulmonaire du chat est transmis par les limaces et les escargots. Les chats peuvent donc être contaminés lorsqu’ils mangent directement des mollusques infestés ou plus couramment lorsqu’ils mangent d’autres animaux qui ont eux-mêmes ingéré des mollusques infestés, tels que des rongeurs ou des oiseaux.   

Le ver pulmonaire est-il dangereux pour les chats ?

Le ver du poumon provoque généralement des maladies respiratoires et des troubles pulmonaires, et souvent les chats contaminés toussent, émettent des râles et peuvent souffrir de difficultés respiratoires. Les symptômes sont souvent bénins chez les chats adultes, mais la maladie peut s’avérer plus grave chez les chatons ou les chats ayant déjà une santé fragile. 

Les chats peuvent-ils transmettre le ver du poumon à d’autres animaux ?

Le ver du poumon du chat n’affectera pas les chiens. Ceux-ci ont leur propre espèce de ver pulmonaire, qui peut être beaucoup plus dangereuse dans leur cas. Un chat infesté par le ver du poumon évacuera les larves du ver pulmonaire dans ses selles, contaminant ainsi l’environnement et infestant les limaces et escargots qui y vivent. D’autres chats peuvent alors contracter la maladie en mangeant ces mollusques ou d’autres petits animaux (des rongeurs ou des oiseaux, par exemple) ayant eux-mêmes mangé ces mollusques. 

Quels sont les symptômes du ver du poumon ?

Les symptômes incluent une toux persistante, une respiration sifflante et des éternuements, en particulier après l’effort. Les animaux contaminés peuvent avoir le nez qui coule et souffrir de difficultés respiratoires. Ces signes pouvant également être observés dans d’autres maladies, il n’est pas toujours facile de savoir si votre chat est réellement atteint de ver du poumon. S’il présente l’un de ces symptômes, il est conseillé de le faire examiner par un vétérinaire.   

Comment pouvez-vous protéger votre animal ?

En décourageant votre chat de partir en chasse, vous réduirez les risques, mais c’est évidemment plus facile à dire qu’à faire ! Dans la mesure où de minuscule limaces et escargots peuvent tomber dans son écuelle d’eau et se fixer à ses jouets, vous réduirez également le risque en nettoyant ces derniers régulièrement et soigneusement. Tous les produits ne pouvant pas tuer ce parasite, demandez conseil à votre vétérinaire afin de trouver un programme antiparasitaire adapté et de protéger votre chat contre les parasites courants auxquels il peut être confronté.   

Le saviez-vous ?

Ne mangez pas de limaces. Cela peut vous semblez une évidence, mais un Australien en a mangé deux pour relever un pari et a contracté une méningite, transmise par le ver pulmonaire du rat qui s’y dissimulait. Heureusement, il est complètement rétabli, mais cela a pris cinq mois… Autre preuve, s’il en faut, que vous devriez toujours choisir « Vérité » lorsque vous jouez à « Action ou vérité » ! 

Partagez