Master Brand

Prévention des tiques chez le chien

Partagez
Intro Text
Quelques conseils pratiques pour éviter que les tiques ne parasitent votre animal.
Contenu
Image
patte d'un chien dans la main de son propriétaire

Les tiques sont des parasites à huit pattes qui s’accrochent à votre animal de compagnie et se nourrissent de son sang. Souvent cachées dans de hautes herbes, les pattes avant tendues, les tiques attendent le passage d’un animal pour grimper sur son dos et s’y accrocher. Une fois confortablement installées, elles se fixent et peuvent se nourrir pendant des jours. En plus d’être un nuisible dont il est difficile de se débarrasser, les tiques peuvent également transmettre des microbes et provoquer des maladies telles que la babésiose et la maladie de Lyme.  

Comme pour la plupart des parasites, la meilleure défense est l’attaque ! En suivant ces conseils de prévention contre les tiques, vous n’aurez jamais à affronter le déplaisant spectacle d’une tique repue, gonflée de sang infecté…

Regardez où vous mettez les pieds !

Les tiques vivent près du sol, sur de longs brins d’herbe ou des feuilles mortes. Lorsque vous promenez votre chien durant la saison des tiques – généralement entre mai et septembre – tâchez d’éviter les herbes hautes, particulièrement si des chevreuils ont pour habitude de venir paître à cet endroit-là. 

Les nymphes de tiques ont besoin d’humidité pour survivre et recherchent les endroits ombragés. Bien que les tiques soient généralement associées aux herbes hautes, votre chien peut aussi en attraper au parc, voire dans votre jardin si d’autres animaux y ont aussi accès. 

Examinez votre animal

Après chaque promenade, il est conseillé d’examiner votre animal avec soin, à la recherche de tiques susceptibles de s’être accrochées à lui. Procédez méthodiquement : inspectez chaque patte (sans oublier les coussinets), en partant de l’arrière pour remonter vers le museau et en passant par l’aine.

Traitements localisés

Certains traitements localisés permettent de prévenir l'apparition de tiques sur le chien grâce à un effet répulsif. C’est le cas des traitements à base de perméthrine et d'imidaclopride. La perméthrine atteint mortellement le système nerveux central de la tique, la tue en l’espace de 48 heures et demeure efficace pendant 4 semaines. Si vous optez pour un traitement mensuel localisé sous forme de pipettes, assurez-vous d’en choisir un qui tue par simple contact, sans que la tique ne doive mordre pour être tuée, et qui contienne un répulsif empêchant les tiques de s’accrocher.  

Collier anti-tiques

Demeurant efficaces pendant plusieurs mois, les colliers anti-tiques pour chien offrent une protection durable. Certains colliers, composés d'imidaclopride et de fluméthrine, fonctionnent grâce à un système de diffusion lent et continu de ces molécules. Ils constituent un choix judicieux pour les propriétaires d'animaux qui ont tendance à oublier d’administrer régulièrement un traitement mensuel. Là encore, assurez-vous de choisir un produit répulsif, ne nécessitant pas que votre chien soit mordu pour agir. Il existe également des comprimés, mais l’inconvénient est que la tique doit alors mordre le chien pour être exposée à la substance active du produit. Il y a donc dans ce cas un risque de transmission des maladies.

Partagez