Master Brand

Je pense que mon chien souffre d’incontinence – qu’en est-il ?

Partagez
Intro Text
L’incontinence chez le chien est assez courante, certaines races étant particulièrement touchées. Si vous pensez que votre chien souffre d’incontinence, voici quelques conseils sur ce qu’il convient de faire.
Contenu
Image
chien dans sa cage

Au début, vous vous êtes sans doute dit que c’était un « accident » ponctuel sur le tapis ou dans son panier. Mais si votre chien sème des traces humides dans toute la maison, il se peut qu’il souffre d’incontinence urinaire. Étudions ensemble les principales causes et envisageons ce qu’il est possible de faire pour y remédier.  

L’incontinence urinaire chez le chien – qu’en est-il ?

On parle d’incontinence urinaire lorsqu’un chien ayant appris la propreté perd le contrôle de sa vessie, ce qui provoque de petites fuites urinaires occasionnelles, voire des pertes plus importantes et donc de plus grandes flaques d’urine. La première fois, vous pouvez penser que votre chien s’est oublié. Mais sachez que l’incontinence est totalement involontaire : il n’y est pour rien.  

Ces fuites se produisent le plus fréquemment lorsque les chiens sont détendus, vous remarquerez donc des traces humides à l’endroit où il était couché. Vous pouvez également constater des attitudes ou des signes précurseurs à l’incontinence urinaire. Pensez donc à consigner tout ce qui semble inhabituel ou différent chez votre chien, afin de permettre au mieux à votre vétérinaire d’établir un diagnostic correct.  

Quelles en sont les causes ?

C’est bien là la question essentielle ! De nombreuses causes différentes peuvent être à l’origine d’une incontinence urinaire, et il est indispensable de trouver celle qui provoque l’incontinence de votre chien afin de trouver le traitement approprié.  

Quatre cas d’incontinence sur cinq sont dus à une « faiblesse sphinctérienne », ce qui signifie que le col vésical est affaibli et ne parvient pas à retenir l’urine. La faiblesse du sphincter vésical est plus courante chez les vieux chiens, les chiens obèses et les femelles stérilisées. 

Entre autres causes courantes, on observe également :  

  • Une infection urinaire 

  • Une blessure ou une dégénérescence médullaire (plus fréquemment observée chez les bergers allemands) 

  • Des troubles prostatiques 

  • D’autres maladies, telles que le diabète et l’insuffisance rénale 

  • Certains médicaments 

Afin de trouver le bon diagnostic pour votre chien, votre vétérinaire vous interrogera sur son comportement et d’autres symptômes éventuels. Il suggèrera très certainement une analyse d’urine, voire un examen sanguin.  

Peut-on la traiter ?

A condition d’en connaître la cause, l’incontinence chez le chien peut généralement être traitée.   

Le type de traitement dépend de la cause. Ainsi, une infection urinaire est traitée au moyen d’antibiotiques, tandis qu’une maladie de la moelle épinière est traitée à l’aide de médicaments, de repos, voire dans certains cas d’une chirurgie de décompression. 

Une faiblesse du sphincter vésical est généralement traitée avec des œstrogènes, un type de médicaments connus sous le nom de phénylpropanolamine, ou un acte chirurgical.  

Votre vétérinaire saura vous conseiller sur la meilleure façon de procéder.  

Gestion de l’incontinence dans l’attente d’une solution

En attendant d’établir le bon diagnostic et de trouver une solution adaptée à votre chien – ou s’il n’existe aucun remède efficace, ce qui est rare – voici quelques techniques qui peuvent vous aider à gérer la situation.  

  • Sortez votre chien plus souvent, particulièrement en vous levant le matin et avant d’aller vous coucher le soir.  

  • Disposez des tapis étanches sous la literie de votre chien, afin de protéger les meubles ou le revêtement de sol. 

  • Envisagez d’utiliser des couches jetables pour chiens – vous en trouverez de nombreuses sortes dans le commerce, que vous pourrez mettre à votre chien lorsqu’il est à la maison, si vous le souhaitez. 

  • Veillez à ce que les poils situés près des parties génitales et des pattes de votre chien demeurent beaux et propres afin d’éviter tout risque d’irritation ou d’infection. Il se peut que vous deviez le laver plus souvent que d’habitude.  

Partagez