Master Brand

Petit guide de la propreté chez le chiot

Partagez
Intro Text
L’arrivée d’un nouveau chiot à la maison est un heureux événement… Mais est parfois synonyme de mauvaises odeurs ! Avec notre guide pratique, aidez votre chiot à devenir parfaitement propre aussi rapidement et facilement que possible.
Contenu
Image

Tout le monde se réjouit d’accueillir un nouveau chiot à la maison, sans parler du principal intéressé ! Mais cette grande source de joie implique aussi certains devoirs. Comme les enfants, les chiots apprennent rapidement, et votre première mission consiste à lui enseigner les bonnes manières en termes de propreté. Si vous ne le faites pas, vous risquez de passer beaucoup de temps à faire le ménage… Heureusement, les chiens sont par nature des animaux très propres, qui instinctivement n’aiment pas faire leurs besoins à l’endroit où ils vivent et dorment. Armez-vous de patience, faites preuve de détermination et à l’aide de ces six conseils pratiques, votre chiot apprendra bien vite cette première leçon – qui est également la plus importante !

1. Débutez dès leur plus jeune âge

L’apprentissage de la propreté peut commencer dès que le chiot est sevré. Si vous venez d’acheter un nouveau chiot, vous pouvez donc commencer immédiatement. Plus tôt vous commencez, plus votre chiot apprendra vite. Mais soyez patient ! Il faut en moyenne 4 à 6 mois pour qu’un chiot devienne complètement propre et quelques rares accidents peuvent encore survenir durant sa première année de vie.

2. Faites preuve de régularité

Il est important d’établir une certaine routine afin que votre chiot comprenne la marche à suivre le plus rapidement possible. Désignez un endroit précis dans votre jardin (ou à la maison si vous n’avez pas d’espace extérieur) réservé aux « toilettes ». Lorsque vous accompagnez votre chiot pour qu’il fasse ses besoins, donnez-lui toujours le même ordre (« Dépêche-toi !», « Bien joué !» ou « Bravo !»). Il ne doit y avoir aucun jouet ni aucune distraction à l’endroit où il fait ses besoins, et vous ne devez pas jouer avec lui tant qu’il n’a pas quitté cet endroit.

3. Proposez-lui régulièrement d’aller faire ses besoins

Les chiots doivent souvent se soulager. Lorsqu’ils sont très jeunes, ils doivent parfois faire leurs besoins toutes les heures. Cette fréquence diminue ensuite lorsqu’ils grandissent. En cours d’apprentissage, vous devez fréquemment les conduire dans l’endroit qui est réservé à leurs besoins, particulièrement après une promenade, le repas ou une séance de jeux. Si vous les sortez et qu’ils ne vont pas faire leurs besoins, vous devrez les ressortir quelques minutes plus tard ! Vous devez également les faire sortir s’ils en manifestent le besoin en se remuant, en tournant en rond ou en reniflant le sol.

4. Séparez bien le jour de la nuit

Apprenez-lui la propreté séparément en journée et la nuit. La nuit, votre chiot devra pouvoir se retenir plus longtemps que la journée. À 8 semaines, il doit pouvoir se retenir entre 4 et 5 heures, pour passer de 5 à 6 heures à environ 12 semaines. À l’âge de 4 mois, votre chiot doit pouvoir se retenir la nuit entière. Il est conseillé d’aménager une caisse pour son apprentissage de la propreté pendant la nuit, en maintenant le panier où il dort éloigné de l’endroit où il peut faire ses besoins. Donnez à votre chien son dernier repas de la journée plusieurs heures avant l’heure du coucher, et retirez son écuelle d’eau quelques heures auparavant. Et ne laissez pas votre chiot aller se coucher tant qu’il n’a pas fait pipi et caca !

5. Faites-en un jeu !

Assurez-vous de gâter votre chiot de friandises et de câlins lorsqu’il respecte les règles. Par ailleurs, si l’endroit où votre chiot fait ses besoins est situé à l’extérieur, dans le jardin par exemple, laissez-le jouer dehors pendant quelques minutes encore lorsqu’il a terminé. Les chiots adorent tout ce qu’ils voient et sentent à l’extérieur, vous devez donc éviter qu’il associe la sortie prévue pour ses besoins avec la fin du temps passé à l’air libre – il serait alors amené à se retenir afin de pouvoir rester dehors.

6. Ne le punissez jamais

N’oubliez pas que votre chiot est un jeune chien qui a beaucoup de choses à apprendre. Il n’arrivera pas toujours à se retenir ou à respecter les règles, et des accidents sont à prévoir. Si vous voyez votre chiot se soulager au mauvais endroit, portez-le gentiment et amenez-le au bon endroit, puis félicitez-le lorsqu’il a terminé. Si vous découvrez que votre chiot n’a pas fait pipi ou caca au bon endroit, ne le grondez pas ! Cela ne l’aidera pas à devenir propre, bien au contraire, il sera effrayé et stressé. Vous devez simplement nettoyer soigneusement son oubli, en veillant à neutraliser l’odeur afin que votre chiot ne considère pas cet endroit comme ses « toilettes » légitimes.

N’oubliez pas que l’apprentissage de la propreté vous donne de nombreuses occasions de jouer avec votre chiot, de le récompenser avec des friandises et de le féliciter chaudement. Si vous et votre chiot vous amusez, ce n’en sera que plus réussi !

Partagez